Infiltration du nerf d'Arnold

Infiltration nerf d'Arnold




Une infiltration du nerf d’Arnold permet de diminuer la douleur causée par cette inflammation du nerf du même nom (pathologie également nommée Arnoldalgie ou névralgie d’Arnold).

Cet article est destiné à ceux et celles d’entre-vous qui sont sur le point de recevoir une infiltration similaire et qui ont peur des piqûres et des aiguilles.

J’ai reçu une infiltration du nerf d’Arnold hier et, ne sachant pas vraiment si c’était douloureux ou comment on pouvait se sentir après l’infiltration, j’ai constaté une augmentation de mon niveau de stress avant la procédure.
Petit coup de stress inutile en réalité puisqu’une infiltration du nerf d’Arnold, ça ne fait pas mal du tout.

L’infiltration du nerfs d’Arnold est pratiquée en hôpital de jour par un ou une anesthésiste qualifié(e).
L’anesthésiste fait une 1ère piqûre pour anesthésier la zone dans laquelle elle va injecter le produit: c’est la partie la moins agréable de la procédure puisque ça pique et ça pince pendant 2 secondes (et pas très fort en plus).

Ensuite, l’anesthésiste pratique l’infiltration du nerf d’Arnold mais comme elle vient d’anesthésier la zone dans laquelle elle pique, on ne sent strictement rien. J’étais en train d’explqiuer mes symptômes et tout d’un coup je l’entends dire: “voilà, c’est fait!”

Vous voilà donc prévenus: même si l’idée d’une piqûre vous terrorise, cette procédure ne doit vraiment pas vous faire peur.

Après l’infiltration d’Arnold

L’autre question que vous vous posez certainement, est de savoir ce qui se passe dès que l’infiltration est effectuée. S’agit-il d’une procédure efficace ? La douleur diminue-t-elle tout de suite ou bien est-ce progressif ? Combien de temps dure le soulagement, si soulagement il y a ?

L’infiltration ayant été pratiquée hier, je ne sais pas encore répondre avec précision à ces questions et chaque cas étant différent, les résultats de l’infiltration ou l’efficacité de l’infiltration vaire probablement d’un cas à l’autre.
Dès que j’aurai un peu de reçu, je viendrai compéter ce paragraphe.
Ce que je peux dire après presque 24 heures:

La douleur diminue assez vite

Mais ça je l’ai deviné plus que je ne l’ai ressenti puisque pendant plusieurs heures, c’est vraiment l’anesthésie qui joue prend le dessus et donne l’impression d’avoir une espèce de cable dans le crâne. (Cette zone couvre une surface de quelques centimètre à côté et au-dessus de l’oreille.
Cette sensation n’est pas douloureuse mais on sent clairement que la zone est endormie et c’est donc à peu près normal qu’on ne ressente pas de douleur.
C’est même assez désagréble au moment de poser la tête sur l’oreiller et il vaut mieux se tourner pour s’endormir.

Le lendemain, l’anesthésie laisse la place à l’infiltration, et là on sent vraiment si celle-ci fait de l’effet ou pas.

Dans mon cas, les douleurs ont effectivement diminué mais je reste aux prises avec des problèmes de maux de tête et de tensions qui manifestement ne sont pas provoquées par une névralgie d’Arnold, puisque ces tensions sont toujours présentes.

24 heures plus tard: aucun soucis de concentration ou de problèmes quelconque pour travailler à signaler.

Sensation de fatigue après l’infiltration

Les heures qui ont suivi l’infiltration ont été caractérisée par une sensation de fatigue inhabituelle. J’ai pû conduire sans soucis pour rentrer chez moi mais j’ai ressenti une envie irrépressible de m’allonger devant la télé (ce qui est rare en plein après-midi). Rien de très perturbant, peut-être même juste le stress qui s’en va puisque j’attendais cette infiltration du nerf d’Arnold comme une délivrance, depuis plusieurs semaines.